Données personnelles : reprenez le contrôle !

À l’occasion de la Journée européenne de la protection des données (Data Privacy Day dans le monde anglo-saxon) de ce 28 janvier, Mailo propose une infographie pour prendre conscience des enjeux sur le sujet, se prémunir du pillage de données et préserver son intimité. N’hésitez pas à partager par e-mail, sur Twittersur Facebook ou sur LinkedIn.

Vous trouverez les sources et des conseils de lecture à la fin de l’article. N’hésitez pas à réagir, à partager votre expérience et à donner vos conseils en postant un commentaire.

Données personnelles - reprenez le contrôle

Pour creuser le sujet

Sources d’actualité :

Sondages & enquêtes

Solutions à mettre en oeuvre

Quelques conseils de lecture

  • A la trace, Olivier Tesquet (éditions Premier Parallèle, 2020) : une excellente enquête sur les “nouveaux territoires de la surveillance”
  • Les Possédés, Lauren Boudard et Dan Geiselhart (éditions Arkhé, 2019) : le livre qui démonte le mythe que nous vend la Silicon Valley

Livres à vous procurer chez votre libraire habituel, sur Librairiesindependantes.com ou Lalibrairie.com, bien entendu !

 

14 commentaires sur “Données personnelles : reprenez le contrôle !”

  1. Merci pour votre pédagogie. Si c’était un quizz je pense n’être pas loin des 90 % de bonnes pratiques.
    Personnellement, j’ai aussi supprimé mon compte Facebook et je milite auprès de mes proches pour utiliser Wire au lieu de WhatsApp.
    Si quelqu’un peut m’éclairer, je voudrais aussi en savoir plus sur :
    – la double identification ?
    – l’assistant vocal du salon qui écoute mes invités : cela est-il aussi applicable à Siri de mon Iphone ?
    – l’utilité d’antivirus sur nos Iphone ?
    Merci pour les réponses, et ravie d’être parmi vous !
    Pascale
  2. J’adhère très largement à cet article, et j’ai déjà adopté beaucoup de mesures pour protéger mon intimité numérique.
    Mais quand j’en parle dans mon entourage, on me fait toujours les mêmes réponses : “je n’ai rien à cacher”, ou alors “je fais attention à ce que je mets dans Facebook, donc c’est inoffensif”. J’ai du mal à leur donner des exemples très concrets des dangers encourus…
    1. Je cite toujours Edward Snowden désormais quand on m’adresse cette remarque : “Prétendre que votre droit à une sphère privée n’est pas important parce que vous n’avez rien à cacher, n’est rien d’autre que de dire que la liberté d’expression n’est pas essentielle car vous n’avez rien à dire.”. Il y a aussi une question qui fait son effet : “Raconteriez-vous toute votre vie à votre banquier, votre assureur ou votre conseiller des impôts ?”
      1. Merci pour ces idées. Je vais me faire l’avocat du diable, pour avancer ensemble.
        1° L’analogie formulée par Snowden reste purement intellectuelle, elle ne prouve rien.
        2° Le banquier, l’assureur ou le conseiller des impôts, je vois assez bien l’usage détourné qu’ils peuvent faire de mes données personnelles. Mais Facebook, Google et consorts, qu’est-ce qu’ils peuvent me faire de mal ?
        1. Je me réponds à moi-même, à l’occasion de l’actualité récente autour de la société américaine Equifax : l’une des plus importantes agences d’évaluation de crédit américaines dont le rôle est de collecter et d’analyser les données personnelles de consommateurs sollicitant un crédit. Elle exploite les données personnelles de plus de 800 millions de consommateurs !
          Voilà donc une illustration concrète et pratique d’un usage de nos données personnelles à notre insu, et pas forcément à notre avantage.
  3. Cool, j’ai transféré cet article au boulot et à ma famille…
    Vous ne parlez pas de l’utilité d’un VPN dans cet article ?

    Est-ce que cela ne rentre pas non plus dans le cadre de cette prise de conscience ?

    Je suis aussi intéressé par la MAJ de votre appli android… il faudrait que ça avance un peu : deux ans d’abonnement et pas d’amélioration ergonomique ni d’intégration poussée à Android (notif, réponse etc…)

    Bon courage et à bientôt.

  4. Exodus indique un tracker, Google Firebase Analytics, avec la dernière version de l’application Android Mailo. C’est un peu paradoxal et décevant. Pourquoi avoir ajouté un tracker, Google qui plus est, alors qu’il n’y en avait pas avant ?
    1. Bien vu. On l’a découvert avec stupéfaction à l’occasion de la rédaction de l’article. Ce n’est évidemment pas voulu (on voit là les méthodes de Google qui active par défaut les trackers dans son environnement Android) et ce sera corrigé dans la prochaine version.
  5. Très jolie infographie !

    A part Linkedin, je ne suis inscrit à aucun réseau social. Donc la promo se limitera à celui-ci.
    Mais je parle de vous et vos services autour de moi dès que j’en ai l’occasion 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.