Partez en vacances sans Google Maps !

Régulièrement, Mailo vous donne des conseils pour protéger votre vie privée et vos données personnelles.

On ne va pas se mentir : quand on a pris l’habitude d’utiliser Google Maps pour se repérer, calculer ses itinéraires à pied, à vélo ou en voiture, utiliser un système de navigation, rechercher un restaurant ou une boulangerie, on a du mal à s’en défaire. Surtout quand on est loin de chez soi.

Installer Google Maps sur son mobile, il ne faut pas l’oublier, c’est cependant  accepter de se faire pister et de nourrir l’ogre Google de ses données personnelles. Par défaut, l’application enregistre par exemple l’historique de vos déplacements et les établissements que vous fréquentez (pour établir les horaires d’affluence).  Forcément, si vous avez choisi Mailo comme messagerie et êtes très attentif au respect de votre vie privée, ces intrusions devraient vous faire grincer des dents.

Il existe heureusement des alternatives à Google Maps, qui permettent d’arpenter le monde en toute sérénité. Nous vous avons réalisé une petite sélection.

QwantImpossible de ne pas mentionner ici notre partenaire Qwant, qui a lancé en fin d’année dernière son service de cartographie Qwant Maps. Sur mobile, le service est accessible via l’application Qwant.

OsmandUtilisant les données d’OpenStreetMap, service de cartographie libre, l’app OsmAnd permet la visualisation de cartes hors ligne et la navigation à pied, à vélo ou en voiture, sans connexion internet. Elle est à la base gratuite.

Maps.meFonctionnant également avec les données cartographiques d’OpenStreetMap, Maps.me est l’une des apps alternatives les plus utilisées. Les cartes peuvent être téléchargées pour être utilisées sans connexion Internet.

On note aussi pour le repérage et la navigation dans les villes l’excellent Citymapper qui facilite les transports dans les capitales et et grandes métropoles (en France, Paris et Lyon) et CityMaps2Go qui permet de télécharger des plans de milliers de villes du monde entier.

D’autres services à mentionner ? Un retour d’expérience à partager ? Laissez un commentaire ci-dessous.

11 commentaires sur “Partez en vacances sans Google Maps !”

  1. Bonjour,

    Dans la nature, le besoin d’efficacité peut se faire beaucoup plus sévère que l’enjeu des protections de nos données… Pour les amateurs de sentiers et les malchanceux de la désorientation, il y a “Windy maps”. Elle permet aussi de travailler hors connexion.
    Son intérêt ?
    1)Tous les sentiers de la région sont cartographiés — même ceux disparus et absorbés par la végétation… épargnez-vous mon expérience : osez faire demi-tour face à un maquis !
    2)Sa géolocalisation est ultra-précise (à 2m près?), y compris sur l’orientation de votre smartphone (à 15° près?).
    Même dans le coaltar, on ne se perd donc pas.
    Attention : dans les vallées encaissées de montagne, la position peut être faussée avec la perte de signal d’un ou plusieurs satellites… En montagne de manière générale, soyez toujours vigilant et méfiant envers vos “bonnes” idées.
    Voilà, à mes yeux, c’est la plus adaptée de toutes aux besoin d’un trek. Comme ça, vous savez…
    Bisous

      1. Voici une réponse claire sur la bataille pour la souveraineté numérique de la France (et de l’Europe si elle continue d’exister).
        “Dans quelle mesure Qwant s’inscrit-il dans la reconquête de la souveraineté européenne contre la domination des géants US du Web ?”
        Effectivement, parmi les deux choses qui différencient Qwant de ses concurrents, il y a la non-collecte de données personnelles et le fait qu’il est français et à vocation européenne. Il y a un truc qui me dérange terriblement dans le numérique actuel, c’est que l’Europe est en train de devenir une colonie numérique des USA et peut-être à terme de la Chine. Or, le numérique est essentiel dans nos vies. Il les transforme ! Ces outils ne sont pas neutres, ils sont le reflet des valeurs de ceux qui les produisent.
  2. D’accord avec “Lamartine” à propos de Here Wego. On télécharge les cartes de la région qu’on visite ce qui permet de naviguer sans connexion. Le guidage est efficace, à pied ou en voiture.
  3. J’ai essayé de me mettre à OSMAnd, mais que c’est compliqué et peu intuitif ! Pourtant, j’ai envie, je vous jure !
    Ceci dit, Google Maps aussi est devenu assez complexe, avec les années et sa volonté de vous indiquer coûte que coûte les établissements payants autour de vous (comme si ma principale activité était de chercher des restaurants ou des hôtels autour de moi…)
  4. Maps.me fait parti du groupe russe Mail.ru Group qui a des liens étroits avec le gouvernement russe. En lisant Privacy Policy verrez qu’ils se servent des données personnelles pour adapter les publicités aux profils des utilisateurs et mesurer leurs efficacité, sur sur le site maps.me ainsi que sur d’autres sites. Tout comme Google le fait également.
  5. Je plussoie pour OsmAnd. Un peu déconcertant à prendre en main au début dû à toutes les options qu’offre l’appli, mais une fois qu’on s’y est habitué, c’est le top.

    Si vous le pouvez, n’hésitez pas à prendre la version payante qui permet des téléchargements de cartes illimités, ça vaut le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.